Sélectionner une page

Les feuilles fraiches d’aloe vera ne sont pas sans risques

L’Aloe Vera est une plante originaire d’Afrique du Sud et cultivée partout dans le monde. Elle est principalement connue pour ses vertus thérapeutiques. Elle est utilisée dans des cosmétiques, ingrédients alimentaires et dans des médicaments contre le cancer, eczéma, les troubles digestifs, le diabète, les allergies, les blessures, etc. Désormais, il faudra faire attention aux feuilles de la plante parfois vendue sous forme de feuilles fraîches à cuisiner. En effet, selon un communiqué de la DGCCRF, elles secrèteraient du latex, dont la consommation peut se révéler dangereuse pour la santé.

Un effet laxatif très puissant et un risque cancérigène

La partie supérieure des feuilles d’Aloe vera sécrète un liquide de couleur jaunâtre, appelé latex. Mis à part son puissant effet laxatif, il produit de multiples effets indésirables largement documentés notamment la déshydratation, le déséquilibre électrolytique, les pulsations cardiaques irrégulières, la toxicité hépatique et même la faiblesse musculaire.

Malheureusement, la DGCCRF déplore que sur les emballages des produits à base d’Aloe vera, on « oublie le plus souvent de rappeler les risques liés à la consommation du latex et on n’explique pas comment s’en débarrasser ».

Par ailleurs, les dérivés hydroxyanthracéniques à l’origine de cet effet laxatif sont « susceptibles d’endommager l’ADN et d’être cancérigènes » a indiqué l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) dans un avis de communiqué publié en janvier 2018.

Précautions prises par les organismes sanitaires

Dans ce contexte, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) a été saisie par la DGCCRF et la Direction générale de la santé (DGS) afin d’évaluer les risques associés à la consommation alimentaire de feuilles fraîches d’Aloe vera.

Pour l’heure, les deux institutions préconisent « d’éliminer la partie externe et toute présence de latex des feuilles d’Aloe vera pour ne consommer que le gel situé au centre de la feuille ».

Les personnes fragiles comme les femmes enceintes, allaitantes et les enfants ne doivent pas prendre de risque et éviter toute consommation de feuilles fraîches d’Aloe Vera.