Sélectionner une page

La cigarette électronique présente –t- elle moins de danger ?

La cigarette électronique est un appareil à l’intérieur duquel se trouvent un élément chauffant et une cartouche pleine de liquide. Ce dispositif est récent et les différents scientifiques ne se sont pas encore exprimés avec exactitude sur les réels dangers qu’il pourrait susciter.Cependant, les premières analyses indiquent que la cigarette électronique est moins dangereuse que la cigarette classique.

Certains produits présentent des dangers

En effet, contrairement à la cigarette classique, elle ne contient pas de tabac et donc pas de risque d’inhalation de monoxyde de carbone. Toutefois, une étude révèle que l’usage de la cigarette électronique (vapoter) peut avoir des dangers pour la santé.

L’American Physiological Society est clair : la nicotine reste un produit dangereux pour les poumons et des produits disponibles sur le marché en contiennent. Elle réduit la prolifération des cellules endothéliales permettant aux globules blancs de se déplacer dans le corps. Le liquide contenu dans la cigarette électronique contient également de l’acroléine, une substance qui nuit fortement aux fonctions pulmonaires.

Toutefois, le « vapotage » peut être sans risque, à condition de répondre à certains critères. Premièrement, les utilisateurs de cette cigarette doivent être informés des produits contenus dans les recharges, après un strict contrôle de ces composants conformément à la norme AFNOR.

Deuxièmement, la température à la sortie de l’atomiseur doit être régulée. Selon l’Académie nationale de pharmacie (ANP) « la température obtenue à la sortie de l’atomisateur doit être contrôlée et limitée afin d’éviter la transformation de la glycémie en acroléine, substance très toxique ».

Une chose est sûre, la cigarette électronique aide les fumeurs à réduire leur consommation de tabac, il faut faire en sorte de restreindre son usage à des fins de solution de rechange sécuritaire au tabagisme. A défaut, on rendrait le tabagisme de nouveau acceptable, anéantissant ainsi des décennies de travail accompli par les campagnes antitabac.